514 983-6000
Lundi - vendredi 9h00 - 17h00

Vers BlancTraiter les vers blancs, intelligemment

L’été venu, Le Gazonier reçoit plusieurs demandes relatives à la présence de vers blancs : quels sont les traitements disponibles, puis-je faire disparaître les vers blancs moi-même, mon voisin a des vers blancs – que dois-je faire, etc. Toutefois, dans les faits, lorsque les vers blancs ont élu domicile sur votre pelouse, un traitement curatif est moins efficace que le traitement préventif.

Vous l’aurez deviné : la prévention s’avère la meilleure solution pour éviter de faire face à une infestation de vers blancs. Nous offrons une gamme des services d’entretien paysager écoresponsables efficaces à cet effet. Voici plus d’informations sur ce petit insecte redoutable.

Qu’est-ce que sont les vers blancs?

Les vers blancs sont de petites bestioles, qui ultimement proviennent des larves de certains insectes coléoptères comme le hanneton commun, nommé «barbeau» dans le jargon collectif.

Ici, au Québec, il en existe principalement trois espèces :

  • Le hanneton commun
  • Le hanneton européen
  • Le scarabée japonais

Le cycle de vie du hanneton

Les différentes variétés de hannetons, quoique similaires, se caractérisent par un cycle de vie qui lui est propre. D’ailleurs, au Québec, le cycle de vie du hanneton peut varier de un an à trois ans, de la ponte des oeufs du vers blanc à la formation de la chrysalide (coléoptère adulte).

C’est au printemps que ces insectes pondent leurs oeufs, sur le gazon. La période la plus favorable à la ponte des oeufs se situe autour du mois de juin. Les vers blancs sont de taille modeste à leur éclosion, mais grandissent ensuite en se nourrissant des racines de plusieurs espèces de plantes – dont le gazon, en raison de leur appétit pour les racines filamenteuses de ce dernier.

Comment détecter les vers blancs ?

Le symptôme principal d’une pelouse atteinte par les vers blancs est la formation de plaques jaunes, flasques et desséchées, qui s’arrachent facilement dès qu’on les soulève. 

Autre signe d’occupation par des vers blancs : la présence de mammifères rôdeurs. Si vous notez que des mouffettes ou des ratons laveurs viennent abîmer votre pelouse pendant la nuit, il y a de fortes chances que celle-ci soit infestée de vers blancs. En effet, ces rôdeurs nocturnes soulèvent des zones de gazon afin de se nourrir des vers blancs qui s’y cachent. 

Certaines espèces d’oiseaux peuvent également indiquer la présence de vers blancs sur votre pelouse : restez à l’affût, car ceux-ci viennent picorer votre pelouse en plein jour pour repartir le bec plein de vers blancs bien dodus.

Caractéristiques visuelles du vers blanc

Le corps du vers blanc s’enroule un peu sur lui-même, se donnant la forme d’un «C». À maturité, le vers blanc prend du volume et devient légèrement plissé. Ses six pattes sont velues et l’extrémité de son abdomen est pourvue de petites épines qui, selon son espèce, peuvent se présenter différemment. De plus, selon le type de hanneton dont il provient, sa taille va de 2 à 4 centimètres.

Reconnaître le moment d’intervention

Il est intéressant de savoir qu’une minime quantité de vers blancs sur un terrain peut être tolérée. À vrai dire, si votre pelouse et votre sol sont en bonne santé, si des vers blancs l’attaquent, ils y seront bien moins nombreux que sur un sol et un gazon carencé. Pour savoir si une intervention est de mise, contacter un expert en traitement de vers blancs est la meilleure allée. Il calcule la présence approximative de vers blancs par pied carré avant de vous fournir un plan de traitement adapté, ou encore de judicieux conseils.

Obtenir une soumission

Demande de soumission